Tattoo Archive : Introduction au tatouage inuit

Tattoo Archive est plus qu’une simple boutique de tatouage. Créée en 1980 en Californie par C. W. Eldridge, un tatoueur passionné, Tattoo Archive est le siège d’un magasin en ligne de tatouages collectors, ainsi que du Centre de Recherche Paul Rogers sur le Tatouage (PRTRC) destiné à préserver l’histoire du tatouage. Le magasin comme son nom l’indique propose de consulter de nombreux documents et archives sur le tatouage. Pour finir, Tattoo archive partage ses locaux avec le BookMistress, une boutique qui vend uniquement des livres sur le tatouage introuvables ou épuisés.

Hall de la librairie Book Mistress

Hall de la librairie Book Mistress

Ainsi, la mission de Tattoo Archive est de « promouvoir l’histoire du tatouage à travers la recherche et l’éducation ». C’est donc tout naturellement que l’on retrouve sur le site de Tattoo Archive une histoire du tatouage. Cette histoire du tatouage est extrêmement fournie : les sujets sont classés par ordre alphabétique, à raison d’une dizaine de sujets pour chaque lettre ! Ces sujets sont aussi très variés, des pratiques internationales à l’évolution des machines de tatouage, en passant par des biographies de tatoueurs. Elle reste très majoritairement axée sur le 19e siècle. Au final ce site ne fait pratiquement pas de fausse note. Il est parfaitement clair et complet, avec cette histoire du tatouage, mais aussi sa présentation très claire et exhaustive, la biographie du propriétaire C. W. Eldridge, son portfolio, un magasin en ligne, une présentation du centre de recherche Paul Rogers, une page de contact complète, et une page de liens très fournie renvoyant vers d’autres sites internet de qualité, notamment Vanishing Tattoo dont on vous reparlera. Il est de plus très bien illustré et mis à jour régulièrement. Seul bémol, aucun sujet présenté sur le site ne cite de source ou ne renvoie à des références, même pour les images présentées.

C’est donc dans cette histoire du tatouage que l’on vient d’évoquer que l’on va trouver une page sur le tatouage inuit qui nous intéresse plus particulièrement ici. Le sujet est étudié assez rapidement, mais on y trouve des renseignements intéressants. D’abord l’auteur nous indique la matière des aiguilles utilisées par les inuits : l’ivoire ou l’os. Il évoque ensuite le fait que le tatouage du menton et du front chez les femmes inuit marque le passage à l’âge adulte. Mais surtout, un petit paragraphe nous renseigne sur le rôle du tatouage masculin inuit, chose assez rare. En effet la plupart des autres sources s’attardent surtout sur le tatouage féminin. Ainsi les tatouages masculins seraient liés aux succès à la chasse et à la guerre : deux lignes en travers du visage indiqueraient une victoire contre un autre homme, quand une ligne partant du coin de la bouche jusqu’à l’oreille indiquerait que le tatoué a tué une baleine. Monsieur Eldridge semble bien cultivé et le site très sérieux, mais nous tenons à rappeler que ce sujet ne cite pas de sources, et qu’il faut donc traiter ces informations avec précaution.